[NOTES] Design d’expérience

 
Nous sommes dans un monde où les besoins primaires sont presque tous assurés, la demande des consommateurs les plus aisés, s’oriente vers des consommations porteuses de plus de sens. Il faut donc rendre un produit ou un service banal en quelque chose de mieux : une expérience !

Comme Starbucks® et Nespresso® l’on fait avec le café, chacun à leur manière.

La but est de faire passer la consommation à un niveau de satisfaction supérieur à celui que procurerait une consommation classique. Une expérience émotionnelle apporte une valeur ajoutée subjective au produit ou service.

 

Les 3 phases d’une expérience émotionnelle

Attente – Utilisation du produit – Souvenir

Design d'expérience- Les 3 phases d'une expérience utilisateur

 

La phase d’attente du produit

Les attentes formulées comptent parmis les principales variables constitutives de ce que sera le ressenti lors de l’expérience en elle même. Ces attentes, auto-réalisatrices feront l’objet d’une focalisation de l’utilisateur et constituera l’essentiel de son expérience.
Est ce qu’il faut pour autant générer des attentes extrêmement positives pour que l’expérience le devienne de facto ?
Non, car le fait de déterminer un niveau d’émotions d’attentes assez faible permet de minimiser le seuil à partir duquel l’expérience sera considérée comme positive. Il faudrait par exemple faire un site qui promette des choses attrayantes afin de susciter la curiosité des visiteurs mais garder suffisamment de surprises pour créer un choc émotionnel lors de l’utilisation du produit.

Le niveau de sensation ressenti à la fin de l’expérience est un facteur déterminant majeur du souvenir général que l’utilisateur conservera de son expérience. Ceci s’explique en partie par le fait que l’expérience se construit davantage dans le souvenir que dans le vécu.

 

La phase de souvenir

Quel souvenir va t-on laisser à l’utilisateur ?
La possibilité de partager avec d’autre personnes se révèle être aussi importante que l’expérience elle même. Le fait de partager une expérience emotionnellement forte est valorisant.

 

Notes en vrac

Besoins objectifs : Besoins primaires : bien dormir, bien manger
Besoins subjectifs : Pourquoi on achète une Porsche plutôt qu’une Renault ?

Extrait de la page 27 : > Design d’expérience par N. et J.P. Minvielle

« Sur la Jaguar XF, le bouton de démarrage clignotant en rouge est censé représenter les pulsations cardiaques et donc susciter une émotion supplémentaire pour son utilisateur lors du démarrage. L’appui sur le bouton permet par ailleurs de faire sortir le levier de vitesse de l’habitacle où il était caché. Un travail intéressant de mise en scène de l’appropriation du véhicule par son conducteur et d’éveil de la bête, une bête qui lui apparaît ainsi, par cet artifice, entièrement soumise à sa volonté. »

 

Design sonore : L’ambiance sonore générale de l’application apporte une stimulation sensorielle en plus. Mais il faut faire attention au phénomène d’accoutumance qui provoquerait une lassitude et un rejet. Il ne faut donc pas jouer tous les sons systématiquement, les réserver pour des choses bien précises et peu fréquentes, afin d’apporter des effets de surprise pendant l’expérience.

 

Il a été démontré que l’impact esthétique (niveau viscéral) était quasiment instantané, on sait desuite si on aime ou pas.
Le logo MTV module son expression graphique en fonction du public. http://www.bonigala.com/the-many-faces-of-mtv-logo-design

 

 

À méditer

Le design d’expérience est-il éthique ou simplement un fait de manipulation ?
Quel est l’impact des sentiments dans la prise de décision ?
La consommation expérientielle permettrait-elle de mieux consommer ? Plus grande satisfaction et durable ?
Un produit ou un service qui a une valeur émotionnelle est beaucoup plus durable qu’un produit banal ?

 

Pour mettre en place une expérience émotionnelle efficace il faut penser AVANT, en suscitant l’intérêt de l’utilisateur puis PENDANT, en offrant un service qui répond aux besoins et aux exigences et APRÈS, en laissant une empreinte positive dans la mémoire.



Les commentaires sont fermés.